Hintergrund

Nouvelles de notre organisation

2e Forum Agritourisme Suisse

Mardi, 31 octobre 2017
Inforama Rütti
Molkereistrasse
3052 Zollikofen BE
www.inforama.vol.be.ch/inforama_vol/de/index/ueber_uns/ueber_uns/standorte/ruetti_zollikofen.html

Tourisme : mise en valeur émotionnelle – succès – création de valeur  

Apprenez plus sur les valeurs émotionnelles qui vous permettront de promouvoir, à plus grande échelle, vos produits et vos prestations de services ! Quelles sont les prestations susceptibles d’éveiller l’intérêt du client ? Quelles sont les conditions-cadre économiques et politiques à respecter ? Quelles sont les organisations qui offrent une aide professionnelle et financière ? Ces différentes questions seront traitées sous forme d’exposés et feront l’objet d’ateliers de travail durant l’après-midi. Et comme à l’accoutumée, vous aurez tout loisir d’échanger avec des acteurs de la branche et d’entretenir votre réseau personnel.

Inscription :
Veuillez retourner le coupon d’inscription ci-dessous à info@agrotourismus.ch ou par courrier à Agritourisme Suisse, Brunnmattstr. 21, 3007 Berne
Délai d’inscription : 20 octobre 2017

Programme 
Bulletin d'inscription 

Reportage AGIR chez un membre d’Agritourisme Suisse à Vers-l’Eglise/VD

Le Madrier propose la quintessence du terroir ormonan

(22.08.2017/VZ) - Une situation idéale à portée de trois domaines skiables et de multiples activités sportives ou culturelles, une vue idyllique sur les Alpes, des chambres douillettes et une table d’hôte authentique… Le chalet de Catherine et Alain Sthioul-Cossy, situé à l’orée des Diablerets, fait partie des bons plans d’agritourisme.ch

Les festivaliers, les touristes et les gourmands les ont d’abord connus aux fourneaux de la Maladaire, à la Tour-de-Peilz. Catherine et Alain Sthioul-Cossy ont fait évoluer cette charmante buvette de plage, à quelques pas du festival de jazz de Montreux, en une adresse réputée pour ses spécialités régionales et sa cuisine soignée.  Mais, après avoir fait face aux cadences infernales de la restauration pendant vingt ans, ils aspiraient à « un peu plus de calme ». Alain et Catherine se sont alors recentrés sur leur beau chalet, nommé le Madrier, trois étages d’arolle postés en guetteur sur les hauteurs de Vers-l’Eglise, à l’orée des Diablerets et de la route du Pillon.

Un lieu d’accueil
Le Madrier était initialement prévu pour être la résidence secondaire du couple. Issus de l’hôtellerie, ces deux-là se sont rencontrés dans un hôtel montreusien - lui en stage de l’Ecole hôtelière du Vieux-Bois, elle à la réception.  Une trentaine d’années et deux enfants plus tard, Alain et Cathy travaillent toujours en équipe, complémentaires et animés par une même passion pour leur région et les bons produits. Fille de vignerons, Catherine a toujours été proche de la nature ; touche à tout, débordant d’énergie et de projets, elle est l’âme du Madrier. Alain ajoute à ses talents culinaires et à son sens de l’accueil une activité accessoire de chauffeur de taxi.

« Au départ, l’idée était de trouver une activité saisonnière pour faire le joint avec le restaurant-buvette de la Maladaire, ouvert uniquement entre mai et septembre », explique Catherine. De résidence secondaire, le chalet a ainsi été reconverti en lieu d’accueil, inscrit au premier répertoire des Bed and Breakfast dans les années 90, alors que la Suisse commençait tout juste à découvrir ce mode d’hébergement.

Quelques aménagements et rafraîchissements ont été opérés pour tirer le meilleur parti des trois étages de ce beau chalet des années soixante ; la capacité du Madrier est actuellement de 6 chambres et 17 lits, la location sous forme d’appartement étant également proposée.

Le couple a créé un beau potager et reconverti un coin de jardin à la permaculture : légumes, tomates, fines herbes et autres courges s’ajoutent aux arbres fruitiers et aux baies, les poules n’ayant toutefois  pas survécu à la dernière incursion du renard…

Délices locales
Membre de l’Association Agritourisme Suisse depuis sa création, le couple fait également table d’hôtes sur réservation préalable. A la carte par exemple ? Poissons du Léman et saladines du jardin, malakoffs, viande séchée de Highlands, saucisse au sang des Ormonts, fondue aux éperviers, raclette, boutefas ou papet, sans oublier de redoutables desserts maison, tarte à la crème, péché au chocolat, etc. Au petit déjeuner, le choix proposé aux hôtes est presque aussi riche : huit confitures maison originales, du cynorhodon à la fleur de sureau et à la gelée de syrah, pissenlit, abricot, trois pains différents au moins, des fromages des alpages voisins.

Catherine et Alain dressent la table dans le décor boisé et douillet du chalet, voire à l’extérieur dans le jardin ouvert sur une vision de carte postale : Meillerets, Oldenhorn, Scex Rouge, glacier des Diablerets…

Les délices locales du Madrier trouvent désormais un prolongement dans un lieu insolite. Catherine s’est associée à son amie Françoise Dutoit pour faire revivre la gare des Diablerets, dont le guichet venait d’être condamné par les Transports Publics du Chablais faute de rentabilité. Soutenu par le Service de la promotion économique et du commerce (SPECO) du Canton de Vaud, le projet a vu le jour début juin, la Maison du terroir s’installant à la place de la salle d’attente et du bureau du chef de gare…

On y retrouve certaines des spécialités proposées à la table d’hôtes du Madrier mais aussi de multiples produits créés par des artisans inventifs : chocolats de montagne, glaces artisanales de Zweisimmen, viandes et poissons fumées des paysans voisins, l’Etivaz primé et séracs de Philippe Genillard, herbes et fleurs de montagne cultivées par Fanny Henchoz, bières artisanales ou bitter local revisitant la tradition des apéritifs amers, sirops de bourgeons de sapin, bricelets, flûtes et autres meringues, saucisson à l’absinthe, terrines, pâtés, jus de fruits artisanaux… Une formidable vitrine de plus pour l’agritourisme et les produits régionaux !

AGIR

 www.lemadrier.ch 

En compagnie de la Miss Earth Suisse 2017 sur les traces de l’agritourisme suisse.

Les vacances dans les fermes suisses gagnent en popularité. C’est le constat que fait également Sarah Peyrel, Miss Earth Suisse 2017, qui a décidé de passer ses vacances d’été du 1er au 5 août à la ferme. En collaboration avec Agritourisme Suisse et myblueplanet, Sarah a recherché des fermes aventures dans les cantons de Lucerne et Fribourg et partagera ses expériences et ses conseils sur Instagram et Facebook (#FerienVorDerHaustür).

Aider à nourrir les animaux de la ferme, se baigner dans le lac le plus proche ou simplement se reposer à l’ombre d’un pommier – un rien peut rendre heureux. Celui ou celle qui, comme Sarah Peyrel, Miss Earth Suisse 2017, passe ses vacances sur le pas de la porte découvre son pays autrement. Cette année, Sarah Peyrel profite des offres d’Agritourisme Suisse et loge du 1er au 5 août dans plusieurs fermes des cantons de Lucerne et de Fribourg. Opter pour ce type de vacances présente beaucoup d’avantages : on s’épargne le stress du voyage, on évite les transports aériens nuisibles au climat, de plus on apprend à mieux connaître les trésors cachés de sa région ainsi que ses habitants. Sarah Peyrel partagera quotidiennement ses expériences lors de ses vacances à la ferme sur Instagram et Facebook, elle fera découvrir à la population ses lieux de séjours et d’excursions.

Les journalistes sont cordialement invités à accompagner Sarah Peyrel ou à lui rendre visite durant ses vacances d’été en Suisse. Elle se tient à disposition pour des interviews ou des reportages et pourra faire part des avantages de ses vacances à la ferme.

1er août : La ferme pour tous à Tentlingen/Tinterin FR

  • charmante excursion en calèche
  • Aide lors de la distribution de nourriture et de soins aux animaux de la ferme
  • Nuit à la belle étoile sur un char de foin

2 au 4 août August : visite des fermes au canton de Lucerne

Celui ou celle qui, comme Sarah Peyrel, souhaite profiter de ses vacances dans les magnifiques paysages suisses et davantage découvrir la vie à la campagne, devrait essayer l’agritourisme. Des vacances à la ferme permettent aussi bien aux enfants qu’aux adultes de jouir d’activités et d’offres variées, elles ne nuisent pas au climat et garantissent une belle proximité avec la nature. En outre, celui ou celle qui passe ses vacances dans une ferme suisse et utilise les transports publics, au lieu de s’envoler pour une semaine aux Canaries, économise 1,2 tonne de CO2, ce qui correspond à un voyage en voiture de deux jours ininterrompu.

Contact:
Sonja Nodup, Cheffe de projet «update your lifestyle», myblueplanet,
+41 79 565 86 31, sonja.nodup@myblueplanet.ch  

Bosco Büeler, Expert du climat, myblueplanet (questions concernant des bilans environnementaux)
+41 52 203 02 32, bosco.bueler@myblueplanet.ch

Andreas Allenspach, Directeur Agritourisme
+41 31 359 50 30, andreas.allenspach@agrotourismus.ch

Images et vidéos

La nouvelle vidéo de Suisse Tourisme est en ligne !

Cliquez sur le lien ci-dessous :

https://youtu.be/7_OGZM_3jqE

Deux nouvelles brochures chez Agrotourisme Suisse

Sous Service->Brochures vous trouvez la version online de nos nouvelles brochures!

Beat Röösli, Sem Genini, Michael Leibacher, Anja Bernet, Malvine Moulin, Fabian Süess, Andreas Allenspach (de gauche a droite)

1er Forum Agritourisme Suisse

Avec plus de 50 participants, le 1er Forum d’Agritourisme Suisse s’est déroulé, cette
semaine, au centre de formation Wallierhof à Riedholz (SO). L’objectif de l’organisateur,
Agritourisme Suisse, était de mettre en réseau les différents secteurs de la filière, soit le tourisme,
l’agriculture, les produits régionaux. Le matin a été consacré à des présentations de projets, au
marketing et surtout au marché agritouristique. L’après‐midi, 6 ateliers ont permis de faire le point
sur quelques projets et de mettre concrètement en évidence non seulement les réussites mais
aussi les problèmes rencontrés. 

Communiqué de presse

 

PPT des intervenant:

Andreas Allenspach, Leistungsportfolio von Agrotourismus Schweiz

Anja Bernet, Qualität im Agrotourismus

Beat Röösli, Agrotourismus: Spannungsfeld Innovation und Raumplanung

Fabian Süess, Messen: Animation, Verkauf, Beratung

Malvine Moulin, Oenotourisme en Suisse

Roland Lymann, Gemeinsam erfolgreich

Patrick Aebi, Impulsreferat

Sem Genini, Gesetzgebung Agrotourismus Tessin

Martin Renner, Kompetenzzentrum Agrotourismus

Michael Leibacher, Zusammenarbiet zwischen Tourismus und Landwirtschaft

Micheline Aubry, Projet Marguerite

 

Workshops:

Andreas Allenspach, Leistungsportfolio von Agrotourismus Schweiz

Anja Bernet, Qualität im Agrotourismus

Beat Röösli, Agrotourismus: Spannungsfeld Innovation und Raumplanung

Fabian Süess, Messen: Animation, Verkauf, Beratung

Malvine Moulin, Weintourismus in der Schweiz

Michael Leibacher, Zusammenarbiet zwischen Tourismus und Landwirtschaft