Communiqués de presse

Le lapin de Pâques distribue les nids du climat un peu partout en Suisse pour une valeur de plus de 6'000 Francs

 

Ce 21 avril 2019, jour de Pâques, ce sont 26 « Nids du climat » accompagnés de bons de séjour attractifs qui attendent patiemment d’être découverts. En collaboration avec Agritourisme Suisse et Lidl, myblueplanet cache les « Nids du climat » dans autant de lieux différents.

La personne qui découvre un nid reçoit en récompense des œufs de Pâques colorés naturellement, un bon pour un séjour à la ferme d’Agritourisme Suisse, un lapin en chocolat sponsorisé par Lidl Suisse et un calendrier « mybluecalendar ». Dans celui-ci, le lapin de Pâques partage 12 conseils de protection climatique simples et directement applicables dans la vie quotidienne.

Celui ou celle qui souhaite se lancer à la recherche des « Nids du climat », découvre dès à présent les indices sur myblueplanet.ch/klimanaeschtli.

Vacances en Suisse, un coup de pouce pour le climat

Avec les bons de séjour, myblueplanet et Agritourisme Suisse mettent l’accent sur les merveilles de notre pays. Au-delà de la beauté de nos paysages, qui passe ses vacances dans la région produit peu de CO2. La distance et le moyen de transport influencent en effet fortement le bilan CO2 d’un voyage. Une famille de quatre personnes qui voyage de Zürich à Grindelwald en train au lieu de partir à Majorque en avion, réduit ses émissions de 1'150 Kg de CO2 (source energie-umwelt.ch). Si une partie du voyage est faite à vélo, on améliore encore le bilan.

Chez Agritourisme Suisse, les vacances riment avec expérience

Les vacances à la ferme combinent à la fois repos et aventure. Agritourisme Suisse offre pour tous l’expérience adaptée, qu’il s’agisse de vacances familiales ou d’une semaine de bien-être et relaxation. Les agriculteurs suisses offrent des séjours individualisés. Sarah Laura Peyel, ambassadrice de myblueplanet et ancienne Miss Earth Suisse est enthousiasmée de la grande variété et de la chaleureuse hospitalité offerte par les fermes suisses. Elle garde d’excellents souvenirs de son séjour de 2017. Un nombre grandissant de familles d’agriculteurs ont encore rejoint Agritourisme Suisse ces dernières années. Les possibilités se multiplient donc, pour qui souhaite réduire ses émissions de CO2 tout en se faisant plaisir. Il reste à se lancer.

Contact:

Daniel Lüscher, Président myblueplanet, +41 79 303 02 17

daniel.luescher@myblueplanet.ch www.myblueplanet.ch

Andreas Allenspach, Directeur Agritourisme Suisse, +41 31 359 50 30

andreas.allenspach@myfarm.ch www.myfarm.ch

Informations et Photos

Klimanäschtli Online-Karte Agrotourismus Schweiz

 

 

Invitation à la 9ème Assemblée générale d'Agritourisme Suisse 2019

Nous avons le plaisir d‘inviter à l’Assemblée générale d'Agritourisme Suisse. La collation sera l’occasion d’échanger avec nos partenaires qui seront présents. En fin d’assemblée, nous visiterons deux fermes de la région.
 
Date: Mardi 2 avril 2019

Lieu: Institut agricole de Grangeneuve, Aula Paul Bourqui, Bâtiment principal R, Rte de Grangeneuve 31, Posieux (FR)

Programme:    

10h00                          Accueil des participants

10h45 – 12h30              9ème Assemblée générale

12h30 – 14h00              Collation

Possibilité de vous entretenir avec nos partenaires, e-domizil et guidle, lors de la collation

Visites

Ferme pour tous, Tentlingen, www.fermepourtous.ch

Institut agricole de Grangeneuve, Posieux, https://www.vulg-fr.ch

14h00                          Visite 1

15h00                          Visite 2

16h00                          Fin de l’événement

 

Ordre du jour de la 9ème Assemblée générale d'Agritourisme Suisse:

- Bienvenue

- Désignation des scrutateurs

- Procès-verbal de l’Assemblée générale du 28 mars 2018

- Rapport annuel 2018

- Comptes 2018

- Rapport de l’organe de révision et décharge au comité

- Elections au comité et de l’organe de révision

- Budget 2019 et programme d’activités 2019

- Cotisations, coûts frais d’inscriptions supplémentaires et prix concours 2020

- Divers


 


12.12.2018

3ème Forum d’Agritourisme Suisse :
pour une meilleure coopération entre agriculture et tourisme

Mardi 11 décembre, s’est tenu à Zollikofen (BE) le 3ème Forum organisé par Agritourisme Suisse. La cinquantaine de participants, membres de l’association, professionnels du tourisme et représentants des milieux agricoles, ont assisté à différentes présentations ayant pour thème: les réseaux et échanges.

Après le discours de bienvenue du président d’Agritourisme Suisse Roland Lymann,
Christian Billau de Erlebnisplan, Lucerne a démontré comment créer des points de contact et lier émotionnellement les hôtes sur la base de projets attractifs et créatifs.

Le directeur de Gastro Suisse Daniel Borner et Petra Gasser de l’Union suisse de paysans ont relaté le grand potentiel pour les hôtels, restaurants et agriculteurs de miser sur « le régionalisme, l’authenticité et la proximité ».

Chantal Beck, vice-directrice de la Fédération suisse du tourisme, a quant à elle mis en avant l’importance de chercher où se situe le potentiel d’accueil des hôtes pour chacun des prestataires.

Puis, Andreas Hochuli, professeur en économie rurale et régionale à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL), a clôturé la matinée en présentant quelques pistes pour améliorer la qualité de l’agritourisme grâce à l’e-learning.

Créer « une contagion sociale »

L’après-midi était consacré aux ateliers directement destinés aux prestataires d’agritourisme ainsi qu’aux organisations touristiques et régionales. Fabienne Bruttin, directrice de l’Agence d’information agricole romande (AGIR), a mis en avant les outils de promotion basés sur le storytelling et permettant de créer une « contagion sociale ». Des portraits vidéo de prestataires d’Agritourisme Suisse ont été réalisés cette fin d’année et diffusés sur les réseaux sociaux. L’importance de la coopération était ainsi expliquée en pratique : lorsque les vidéos sont largement partagées par les différents acteurs, prestataires d’Agritourisme Suisse, organisations régionales et agricoles, le public touché est au final beaucoup plus grand, créant un effet boule de neige et une belle visibilité pour le prestataire.

Parmi les autres ateliers, citons aussi la proposition de Bruno Forrer, agriculteur à Wildhaus (SG), qui propose une Chasse au trésor à la ferme pour faire de son marché une destination incontournable; la présentation par Peter Regli, directeur de Sempacher See Tourism, du développement et de la mise sur le marché d’offres réservables; l’échange et la mise en réseau d’offres agritouristiques présentés par Roger Wechsler de l’entreprise Guidle SA; ainsi que le financement participatif utilisé par Gaby Schenk à la Ferme du Bonheur "heroslocaux.ch" située à Porrentruy (JU), un outil qui offre un apport financier, mais qui crée également un réseau d’amis et de partenaires essentiel à la pérennité d’un projet d’Agritourisme.



12 juillet 2018

Voyager autrement grâce aux vacances à la ferme!


Les prestataires d’Agritourisme Suisse ont plusieurs cordes à leur arc ! A la fois agriculteurs innovateurs et passionnés de l’accueil à la ferme, ils sont plus de 250 en Suisse à proposer des vacances pas comme les autres. Accueil, hébergement et restauration mais aussi le plaisir de vivre une expérience authentique et proche de la nature jouent ici un rôle essentiel. S’évader à la campagne et s’immerger dans un monde aux multiples facettes surprenantes devient alors une alternative sympathique aux voyages traditionnels !

Les vacanciers à la ferme proviennent pour la plupart de Suisse (84 %) et pour quelque 11 % d’Allemagne. Parmi eux, majoritairement des familles avec enfants, qui apprécient la campagne et qui désirent partager de plus près la vie quotidienne d’une famille paysanne. Les vacances équestres, que ce soit des courtes balades ou des trekkings de plusieurs jours, sont quant à elles prisées par une clientèle essentiellement jeune et féminine. Nourrir les animaux, la traite, participer aux semailles et aux récoltes : quelque 170 prestataires d’Agritourisme Suisse offrent à leurs hôtes la possibilité de prêter main forte à la ferme !

Les vacances à la ferme reflètent aussi une nouvelle philosophie pour de nombreux adultes et les couples sans enfants.  Loin du stress quotidien de la ville, les vacanciers retrouvent ici le calme et un équilibre précieux. L’échange avec les familles paysannes mais aussi la découverte de délicieux produits de la ferme et de saison jouent également un rôle clé pour des vacances réussies. Un besoin auquel les fermes répondent en proposant des séjours de bien-être ou à vocation thérapeutique ; dans certaines fermes, les vacanciers ont ainsi la possibilité de cueillir des plantes pour ensuite les transformer en tisanes, essences pour le bain ou autres pommades.

Chambre ou appartement de vacances individuel, hébergement pour groupes, camping ou tipi, les possibilités d’hébergement sont nombreuses et variées. Parmi les favorites, « dormir sur la paille » ne cesse de rencontrer un véritable engouement auprès des familles mais aussi chez les pèlerins, les marcheurs ou des amateurs de balades à vélo. A la recherche d’un hébergement à prix attractifs, ces derniers apprécient tout particulièrement ce type d’hébergement qui offre en plus la garantie d’une restauration saine et savoureuse.

L’offre d’Agritourisme Suisse propose aussi des hébergements insolites tels que des ruches transformées en logements de charme, des roulottes de cirque, des cabanes dans les arbres ou encore des igloos. Et, il n’est pas rare que l’activité agritouristique constitue une part importante du revenu des prestataires, allant parfois jusqu’à 30 %. En se spécialisant dans l’accueil, l’hébergement, la restauration, l’organisation d’événements à la ferme ou dans la vente directe de leurs produits, les hôtesses en tirent une source de revenu bienvenue, de surcroît réalisé à domicile.

Lieu de vacances, d’excursions ou de fêtes pour les petits et les grands, les fermes d’Agritourisme Suisse proposent à leurs hôtes une foule d’activités créatives et durables.

Agritourisme Suisse, fondée en 2010, est l’association faîtière suisse regroupant les offres d’agritourisme en Suisse. Nos activités comportent principalement la commercialisation de nos prestations relatives à l’hébergement, à la restauration et à l’organisation de manifestations à la ferme. Les réservations d’appartements de vacances et de logements de groupe peuvent pour l’essentiel être effectuées à l’aide du portail de réservation holiday.myfarm.ch et gruppenhaus.ch

Pour toute information.

Agritourisme Suisse - Andreas Allenspach, Directeur, Brunnmattstr. 21,  3007 Berne

Tél. 031 359 50 30 - info@myfarm.ch   myfarm.ch

 

25 mai 2018

À vélo et en train sur le chemin de l’agriculture durable en Suisse

Du 30 mai au 5 juin 2018, dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable, la communauté the fair traveller se lance dans un parcours à travers la Suisse pour découvrir douze fermes membres d’Agritourisme Suisse engagées  pour notre avenir ... [lire la suite]


Partez à la découverte des 2 circuits!

Deux itinéraires pour découvrir la Suisse rurale et ses pratiques durables à vélo et en train

Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable 2018, deux itinéraires ont été créés pour découvrir douze fermes engagées  pour notre avenir. Ils ont été testés par deux équipes de l’association the fair traveller.

Ces itinéraires de 7 jours vous permettent de découvrir le meilleur de la Suisse rurale, à vélo ou en transports publics. Il est également possible de s’arrêter 2 nuits dans chaque ferme et de profiter des multiples activités proposés sur place. Chaque ferme se distingue par des pratiques durables intéressantes que ses habitant partagent volontiers avec leur visiteurs.

Dès le 11.06.2018 vous trouverez également les témoignages personnels de chaque étape et des pratiques durables vécues par les voyageurs de the fair traveller sur leur site : thefairtraveller.org/agrotourism-faircrawl-2018.

BIKE / FAHRRAD / VELO

TRAIN / ZUG & BUS

Découvrez 5 lacs et le massif du Jura
Lac des 4 cantons - Sempachersee - Lac de Bienne - Lac de Neuchâtel - Lac Léman

 

Jour 1
Arrivée à Lucerne, repas du midi en ville ou le long du lac des 4 cantons, puis départ vers le Nord, contournant le lac de Sempach par l’est.
distance 33 km - élévation 300 m - durée 2h
Nuit 1 Bauernhof Bisang

Marie-Theres & Walter Bisang-Dober

Kohlweid, 6207 Nottwil

www.kohlweid.ch

+41 41 937 12 05

 

Jour 2
Traversée du plateau jusqu’à Burgdorf - pause de midi à Eschholzmatt
distance 72 km - élévation 568 m - durée 4.5h

Nuit 2 Bauernhof Bättwil
Elisabeth & Werner Mathys
Bättwil 1, 3400 Burgdorf
www.bauernhof-baettwil.ch

+41 34 422 38 36

 

Jour 3
Traversée jusqu’au lac de Bienne - pause de midi à Neuchâtel - train jusqu’à la-Chaux-de-fond - arrivée dans le Jura

distance 82 km - élévation 480 m - durée 5h

Nuit 3 Chasseral Outdoor

Tony und Beate Krähenbühl

La Chaux-d'Abel 96A, 2333 La Ferrière

www.trekk.ch

+41 32 315 19 89

Jour 4
Descente en direction de Solothurn en longuant le crêtes du massif du Jura - pause de midi à mi-chemin à Moutier
distance 86 km - élévation 493 m - durée 5h20

Nuit 4 Hof zur Linde

Brit Eli Sparby & Urs Stuber

Dorfstrasse 4, 4536 Attiswil

www.hof-zur-linde.ch

+41 32 637 25 73

 

Jour 5
Parcours le long de l’Aare vers le lac de Morat - pause de midi à Aarberg
distance 70 km - élévation 360 m - durée 4h20

Nuit 5 Ferme des Pontets

Roland & Germaine
Chemin des Pontets 6, 1721 Cormérod

+41 26 684 08 48

 

Jour 6

Descente sur Estavayer & le Lac de Neuchâtel - pause de midi à Yverdon, traversée sportive jusqu’à Aubonne.

distance 102 km - élévation 1200m - durée 10.5h

Nuit 6  Jardins de Chivrageon

Raphaël Gétaz

Chivrageon 15, 1170  Aubonne

www.j-d-c.ch
+41 79 587 12 36


Jour 7
Descente à Allaman, longer le lac, montée à Lausanne et visite.
distance 25 km - élévation 250 m - durée 1h45

Toutes les étapes de l’itinéraire vélo peuvent être écourtées par le train. Les gares à proximité des établissement permettent de se déplacer avec les vélos d’un hébergement à l’autre, p.ex. dans le cas de mauvais temps.

Visitez (presque) toute la Suisse et traversez les Alpes
Zürich - Grisons - Lac de Constance - Lucerne - Locarno - Zürich

 

Jour 1
Arrivée à Zürich, repas de midi en ville, puis train (0h31)  jusqu’à Emprach. Balade jusqu’à la ferme, puis construisez votre château de paille.

Nuit 1 Puurehof im Rüedi

Ueli & Doris Pfister

Im Rüedi 10, 8427 Freienstein

www.imrueedi.ch

+41 79 437 91 66


Jour 2
Trajet panoramique de Emprach jusqu’à Scuol dans les grisons (3h24) - repas de midi à Scuol, puis balade ou bus jusqu’au Salon.
Nuit 2 Saloon San Jon

Brigitte & Men Prohaska,

San Jon, 7550 Scuol

www.sanjon.ch

+41 81 864 10 62

 

Jour 3

Voyage de Scuol vers le lac de Constance (2h40). Pause et changement à Landquart.

Nuit 3 Heiterhof

Famille Freund-Brunner

Härdlistrasse 77, 9453 Eichberg
www.heiterhof.ch

+41 71 755 52 59

 

Jour 4
Traversée jusqu’au lac de Constance à  Arbon-Seemoosriet (0h46), balade le long du lac.

Nuit 4  Strohhotel Bodensee
Elisabeth Stäheli & Co
Kratzern 39, 9320 Frasnacht

www.strohhotelbodensee.ch

+41 71 446 47 72

 

Jour 5
Voyage jusqu’à Lucerne (2h30) et balade le long du lac des 4 cantons. Traversée des alpes jusqu’à Vogorno (2h39) au Tessin. Repas de midi à Lucerne ou Locarno.

Nuit 5 Azienda Montana Odro

Tobias Bührer & Franziska Oertle
6632 Vogorno

www.odro.ch

+41 79 746 1900

 

Jour 6

Retour en Suisse alémanique (2h45) en passant par Arth-Goldau, profitez de la vue panoramique du lac des 4 cantons.

Nuit 6 Lützelhof

Familie Dillier
Etzelstrasse 126, 8808 Pfäffikon-Freienbach

www.luetzelhof.ch

+41 55 420 21 93

 

 

Jour 7

Retour sur Zürich en train (0h35)

 

Toutes les étapes de l’itinéraire train sont planifiables via www.cff.ch. Le prix total des billets pour un adulte avec abonnement demi-tarif est de 169.40 CHF. Selon les dates, des offres spéciales existent sur laposte.ch ou cff.ch.

 


 

28 mars 2018

Les offres d’agritourisme accessibles en un clic

Agritourisme Suisse a tenu, ce mercredi 28 mars à Sumiswald (BE), sa 8ème assemblée générale. Après la partie officielle et une présentation de la plateforme de réservation en ligne www.myfarm.ch, les membres ont eu l’occasion de découvrir les coulisses de ce type d’hébergements en se rendant chez deux prestataires.

L’Agritourisme en quelques chiffres
Selon un sondage auprès de 250 prestataires concernant l’année écoulée, ce sont les hébergements collectifs qui ont bénéficié du plus grand nombre de nuitées (73'500). Les appartements de vacances et les cabanes d’alpage ont quant à eux dégagé le chiffre d’affaires le plus élevé à 2'143'000 fr. Au total, 181'000 nuitées ont permis de générer un chiffre d’affaire de 5'309'000 fr. en 2017.

Les vacances à la ferme sont toujours très populaires. Ce sont prioritairement les Suisses (85%), les Allemands (11%) ainsi que les Français et les Néerlandais (tous deux à 2%) qui sont venus chercher l’aventure et la détente dans une exploitation de notre pays. La tendance montre que les vacanciers choisissant l’agritourisme préfèrent des séjours plus courts, mais aussi plus fréquents.

Une offre complète disponible en ligne
Grâce à un nouveau système de réservations en ligne disponible à l’adresse www.myfarm.ch, les offres d’Agritourisme Suisse sont dorénavant toutes accessibles en ligne. Le site internet présente les différents types d’hébergements, les offres de gastronomie ou encore les événements à venir dans toutes les régions de Suisse. Les maisons ou appartements de vacances, les cabanes de montagne ou les hébergements collectifs sont ainsi réservables électroniquement.

La plateforme permet également de choisir des prestataires qui offrent certains types d’activités, comme des balades à cheval, de l’œnotourisme ou la possibilité pour les familles d’aider les agriculteurs. Enfin, les parents peuvent y trouver des offres de camps de vacances pour les enfants.

Mise en place de groupes de travail
À l’automne 2017, un sommet a réuni les principales organisations d’agritourisme ainsi que certains prestataires. Cette rencontre a permis de mieux définir les responsabilités de chacun. Ainsi, les organisations agritouristiques régionales sont mieux à même de gérer les contacts avec les prestataires et le suivi de leur offre. Les thèmes nationaux comme le marketing, le développement du réseau entre les prestataires, les aspects légaux ou la gestion de la qualité sont pour leur part des tâches dévolues à Agritourisme Suisse.

De plus, deux groupes de travail ont été mis en place afin d’aborder les thèmes centraux que sont le cadre juridique et un système d’adhésion commun.

Visite dans deux fermes
Après l’assemblée générale d’Agritourisme Suisse, les membres ont eu l’occasion de visiter les exploitations de deux prestataires. Ils ont ainsi découvert les synergies présentes dans des entreprises agricoles innovantes et modernes. Peter et Therese Nyffeler de la ferme Waltrigen à Häusernmoos (www.nyffelerfreiberger.ch) proposent un appartement de vacances, des promenades en calèche, et utilisent activement les chevaux dans l'agriculture. Enfin, la ferme équestre Gumpersmühlehof dans l’Emmental (www.myfarm.ch) invite ses hôtes à dormir sur la paille.

Pour plus d'informations:

Andreas Allenspach, directeur,
031 359 50 30 / 077 446 66 61, andreas.allenspach@myfarm.ch

Points de contact régionaux:

Suisse occidentale et Tessin:
Karine Grize, 021 613 11 35, antenne@myfarm.ch

Suisse alémanique:
Madeleine Bachmann, 052 318 22 56, 078 626 97 90, kontaktstelle-mitte@myfarm.ch



Winterthur, le 27 mars 2018

Qui part à la chasse, gagne sa place!

dimanche de Pâques prochain, 33 «Nids de Pâques climatiques» seront cachés dans toute la Suisse avec de nombreux prix à la clé.

Celui ou celle qui trouvera l’un des 33 «Nids de Pâques climatiques» de myblueplanet et Agritourisme Suisse, sera non seulement récompensé avec un lapin de Pâques en chocolat de Lidl mais il/elle recevra également un bon de voyage pour des vacances respectueuses de l’environnement dans une ferme de Suisse. Au minimum un Nid de Pâques climatique sera caché par canton, principalement dans les environs d’attractions touristiques. La carte disponible sur myblueplanet.ch/fr/april  vous renseignera où chercher.

Ce n’est pas un poisson d’avril ! dimanche de Pâques, 1er avril 2018, ce sont 33 «Nids de Pâques climatiques» qui attendront d’être trouvés avec des bons de voyage attrayants d’une valeur totale de 6'000 francs. myblueplanet, en coopération avec Agritourisme Suisse, va cacher ce jour-là au moins un nid dans chaque canton de Suisse. En plus des bons de voyage pour des vacances dans une ferme d’Agritourisme Suisse, les nids contiendront un lapin en chocolat de Lidl et douze astuces climatiques de myblueplanet. Ceux qui veulent partir à la chasse aux nids devront s’informer au préalable sur myblueplanet.ch/fr/april  pour connaître leur position exacte.

Des vacances en Suisse respectueuses du climat

Pourquoi aller loin quand la beauté est si proche ? En offrant des bons de voyage, myblueplanet et Agritourisme Suisse veulent donner envie à la population de redécouvrir notre beau pays en passant leur vacances à la ferme. Que ce soit en famille, en amoureux ou seul, dans tous les cas un séjour en milieu agricole c’est vivre une très belle expérience, de découverte et de détente. Agritourisme Suisse offre une gamme de choix pour tous les goûts.

De plus, passer ses vacances en Suisse c’est respecter l’environnement. La distance et les moyens de transport influencent notablement le bilan CO2 d’un voyage. Si, par exemple, une famille de quatre personnes voyage en train de Zurich à Grindelwald au lieu de prendre l’avion pour Mallorca, elle évite l’émission de 1'150 kilos de CO2 (cf. energie-environnement.ch).

Agritourisme Suisse a le vent en poupe

Entre vacances pour enfants et semaine de détente wellness, Agritourisme propose dans toute la Suisse des offres personnalisées. Lors de ses vacances d’été 2017, passées dans des fermes en Suisse, l’ambassadrice myblueplanet et ex-Miss Earth Suisse, Sarah Laura Peyrel, a été enthousiasmée par l’hospitalité et le large choix d’offres. De plus en plus de résidences agricoles et vigneronnes ont rejoint Agritourisme Suisse, ces dernières années, permettant ainsi d’augmenter l’incroyable diversité du choix de vacances à la ferme. 

Contact

Daniel Lüscher, président myblueplanet, +41 79 303 02 17
daniel.luescher@myblueplanet.ch

Andreas Allenspach, directeur général d’Agritourisme Suisse, +41 31 359 50 30
andreas.allenspach@myfarm.ch

Informations et images

myblueplanet est une organisation suisse indépendante de protection du climat à but non lucratif. Elle développe des mesures concrètes pour la protection du climat dans la vie quotidienne et communique que chacun peut contribuer à la protection du climat. L'objectif de myblueplanet est d'impliquer de plus en plus de personnes dans la protection active du climat - «aujourd'hui ensemble pour demain».

myblueplanet.ch    

Fondée en 2010, Agritourisme Suisse est l’organisation faîtière du tourisme rural en Suisse. L’Association regroupe les offres d’hébergement et de restauration en milieu rural et vise à les promouvoir, de même que la vente directe et la diversification paysanne sous toutes ses formes. L’Association Agritourisme Suisse compte quelque 300 membres dans toutes les régions, auxquels elle décerne deux labels de qualité. myfarm.ch

 

 

Nouvelles offres, nouveau catalogue

Juste à temps pour les Fêtes de fin d’année : le nouveau catalogue d’Agritourisme Suisse vient de sortir de presse et apporte son lot d’idées épatantes pour organiser son séjour à la ferme en 2018.

Passer des vacances à la ferme en Suisse? Rien de plus simple – et rien de plus varié! Agritourisme Suisse, ce sont aujourd’hui quelque 254 prestataires dans toute la Suisse, dont une soixantaine en Romandie, des bords du Léman à la Gruyère et du Vully au Valais. Une riche palette de paysages très différents – et des possibilités de séjour qui le sont tout autant, de l’appartement de vacances individuel à l’hébergement de groupe, et de la paille en guise de matelas parfumé à la chambre d’hôte avec petit-déjeuner servi au lit, en passant par le camping, le tipi ou la cabane d’alpage.

Pour choisir, le nouveau catalogue de l’association présente chaque offre en détails, photo comprise. La richesse de l’illustration est d’ailleurs à relever sur les 96 pages de la brochure, en parallèle avec une iconographie simple et précise qui facilite la présentation exhaustive des logements.

Nouveauté pour 2018: désormais, un seul catalogue regroupe l’ensemble de l’offre de logements, quel que soit son mode de réservation – directement auprès du prestataire, ou via l’une ou l’autre des plates-formes de réservation sur le web e-domizil ou gruppenhaus.ch. Le site d’Agritourisme Suisse, myfarm.ch, a également été remis à neuf, témoignant du dynamisme de l’association.

En 2018, Agritourisme Suisse ne ménagera d’ailleurs pas ses efforts pour aller à la rencontre des vacanciers et leur faire découvrir ses atouts en tant que mode touristique durable et respectueux des ressources, des paysages et de l’environnement. Ce printemps, en collaboration avec l’organisation de protection du climat myblueplanet, Agritourisme Suisse distribuera ainsi dans toute la Suisse 60 nids de Pâques avec à la clé autant de nuits à la ferme pour une personne, petit-déjeuner compris. En outre, l’association fera la promotion du tourisme durable dans toute la Suisse en mettant sur pied un «Tour agritouristique» en partenariat avec The Fair Traveller.

Le catalogue 2018 peut être commandé sur le site d’Agritourisme Suisse, où il peut également être consulté en ligne. Il est également distribué chez tous les partenaires d’Agritourisme Suisse, notamment les offices du tourisme, ainsi que dans le cadre des salons et foires.

https://www.myfarm.ch/fr/services/brochures

 

 

Vacances à la ferme avec Agritourisme Suisse

 

 
Les vacances à la ferme ont le vent en poupe

Les vacances à la ferme poursuivent leur tendance à la hausse ! Le désir de vivre une expérience authentique et proche de la nature se fait de plus en plus ressentir dans les zones urbaines à forte densité et dans les familles dont les parents exercent une activité professionnelle intense. S’évader à la campagne devient alors synonyme de calme et de ressourcement pour toute la famille, petits et grands ! 

Plus qu’une tendance, les vacances à la ferme reflètent aussi une nouvelle philosophie de vie : les animaux, les paysages idylliques et la nature toute proche mais loin du stress quotidien de la ville répondent à un véritable besoin. Savourer une alimentation saine, équilibrée, préparée avec des produits de saison et dégustée dans un cadre naturel et bucolique constitue aussi pour beaucoup une expérience inédite. Que les vacances à la ferme soient un but en soi ou la dernière étape sur le chemin de retour des vacances à l’étranger, c’est une halte bienvenue qui permet aux vacanciers de se préparer en douceur à reprendre la vie agitée de tous les jours. La plateforme de réservation électronique e-domizil pour maisons et appartements offre, depuis 2017, également la possibilité de réserver des chambres en ligne.

Nature et enfants
Les réservations enregistrées par l’intermédiaire de cette plateforme de réservation montrent que ce sont encore avant tout les adultes (92%) qui passent leurs vacances à la ferme mais la tendance est à la hausse en ce qui concerne les vacances pour enfants. Car c’est une réponse possible à la question : comment concilier vacances scolaires et travail des parents ? Des séjours à la ferme ou des vacances équestres pour enfants seuls sont une solution bienvenue et de plus en plus appréciée pour combler une période où les parents sont souvent peu ou pas disponibles pour des raisons professionnelles.

Animateur et ambassadeur
En permettant à leurs hôtes de jeter un regard dans les coulisses d’un métier aux multiples facettes et souvent hautement automatisé, les familles paysannes deviennent aussi les ambassadeurs de leur profession. Et le fait que, sur de nombreuses exploitations, les agriculteurs donnent à leurs hôtes qui le souhaitent la possibilité de prêter main forte aux travaux de la ferme, renforce  la compréhension entre la ville et la campagne.

Pour tous les goûts !
Les prestataires de l’Association Agritourisme Suisse proposent une large gamme de services: la vente directe des produits de la ferme, bien sûr, mais aussi des offres attractives pour des événements, comme des apéritifs et fêtes d’anniversaire, des balades ou randonnées équestres... Et  les entreprises aussi trouvent à la ferme un lieu convivial pour l’organisation de séminaires ou de cours de formation.

Agritourisme Suisse, fondée en 2010, est l’association faîtière suisse regroupant les offres d’agritourisme en Suisse. Nos activités comportent principalement la commercialisation de nos prestations relatives aux offres d’hébergement sur le portail de réservation holiday.myfarm.ch, la restauration et l’organisation de manifestations.

Pour toute information :
Agritourisme Suisse, Brunnmattstr. 21, 3007 Berne, tél. 031 359 50 30, info[at]myfarm.ch, www.myfarm.ch

 

 

La Ferme du Bonheur de Gabriel Schenk à Porrentruy (JU) - Un lieu d’accueil qui porte bien son nom !

 

  

 

Nichée en contre-bas de la route menant à Porrentruy (JU), La Ferme du Bonheur se trouve au milieu de la forêt aux abords de la rivière Allaine. En traversant le pont on apprécie la quiétude et la beauté du lieu et on entend déjà des rires d’enfants... Ce qui n’est guère surprenant car Gabriel Schenk accueille, de Pâques à mi-octobre, majoritairement des enfants pour un séjour à la ferme.

L’agritourisme Gabriel Schenk est « tombé dedans » quand il était enfant ! En effet, sa mère a fait partie du groupe qui a lancé, il y a plus de 30 ans, l’Association Aventure sur la paille, une organisation qui a rejoint depuis Agritourisme Suisse.  Fils de paysan – son père gère une exploitation agricole toute proche -, Gabriel Schenk a d’abord fait une formation de paysagiste/pépiniériste et suivi les cours de moniteur de Jeunesse & Sport et de Pro Natura.

Il y a exactement vingt ans, il a démarré son aventure agritouristique en compagnie de Patrick Oeuvray en gagnant le 1er prix de CHF 50’000.- d’un  concours organisé par la TSR intitulé « Le rêve de nos vingt ans ». Une somme qui lui a permis de commencer les travaux de rénovation de La Ferme du Bonheur, alors en partie désaffectée et transformée en squat… Grâce à l’impact de l’émission, toute la région a suivi ce projet avec beaucoup d’intérêt et, après deux ans d’efforts, la Ferme du Bonheur a ouvert ses portes avec, à la clé, un succès qui ne s’est jamais démenti: alors qu’il était obligé, au commencement de l’aventure, d’avoir un travail d’appoint, Gabriel Schenk est actuellement entouré de deux collaborateurs à plein temps, pendant la saison agritouristique.

Un rôle social
La Fondation La Ferme du Bonheur, créée en 1998, a pour but de faire découvrir la vie à la ferme et la nature environnante à des enfants, adolescents et personnes handicapées. Elle accueille environ 1’500 hôtes par année – camps de vacances pour enfants, séjours pour institutions, hébergement pour groupes – en leur proposant un large panel d’activités. Reconnue d’utilité publique par la République et Canton du Jura depuis 2004, la Fondation ne bénéficie cependant d’aucune subvention de l’Etat ou de la commune de Porrentruy. Des courses d’écoles mardi et jeudi, des ateliers pour les personnes handicapées lundi, mercredi et samedi matin, (Gabriel Schenk a effectué un stage de sept mois dans une institution spécialisée) et l’accueil de groupes pour une semaine, en parallèle des activités, voilà le programme hebdomadaire type à la Ferme du Bonheur !

Des souvenirs plein la tête !
Père de Bastien, Nathan, Coralie et Lucie, Gabriel Schenk a donc choisi de vivre entouré de beaucoup d’autres enfants. Il explique qu’au début c’était un peu difficile pour l’aîné de partager son papa mais, maintenant âgé de 14 ans, c’est lui qui veut s’impliquer en tant qu’aide-moniteur. Quant aux plus jeunes, ils profitent de jouer avec les petits vacanciers mais ils peuvent aussi rester de leur côté, s’ils le souhaitent. Quant à Gabriel Schenk, avec l’expérience, il arrive mieux à séparer sa vie privée de sa vie professionnelle et il a surtout appris à déléguer certaines tâches pour se consacrer à l’animation avec ses petits hôtes. Car, dans le domaine de la production alimentaire, il y a de quoi faire, constate-t-il: « Il est utile et même indispensable de faire le lien entre les produits et les producteurs en expliquant aux enfants, par exemple, la différence entre les animaux de rente et les animaux de compagnie tout en leur montrant qu’on doit bien s’occuper de tous les animaux même ceux qui finissent dans notre assiette! ».

La visite du jardin recèle aussi son lot de découvertes car certains enfants ne mangent que les légumes les plus courants comme les carottes, pommes de terre et tomates. Ainsi, pour les jardiniers en herbe, les côtes de bettes et le céleri, c’est tout nouveau et surtout lorsqu’ils constatent que ces légumes poussent… dans de la terre !

Des anecdotes, Gabriel Schenk en a toute une liste et il évoque, par exemple, une petite fille sortant du poulailler étonnée de ne pas trouver la date de l’œuf qu’elle tient dans la main, ou le sourire d’un petit garçon autiste qui monte pour la première fois sur un cheval, et encore un enfant qui lui a pris la main lors d’une balade en forêt et lui a raconté sa vie…

Les projets à venir !
Comme Gabriel Schenk possède également le brevet de cafetier, il projette d’aménager une roulotte en bar self-service pour les cyclistes et les personnes qui profitent d’une promenade le long de l’Allaine ainsi que les randonneurs à cheval, car la région est très appréciée pour ses réseaux équestres. A terme, il aimerait ouvrir aussi un petit restaurant mais, pour l’instant, il va s’octroyer pour ses 40 ans, deux semaines de vacances pour faire un tour de Suisse à vélo… en solitaire.

AGIR


La Ferme du Bonheur en chiffres

  • 7 chevaux ; 1 poney ; 1 basse-cour (poules, canards, oies, dindes) ; des lapins, cochons, moutons et chèvres
  • 1’500 personnes par an
  • 3’500 nuitées
  • 1 cuisinier saisonnier à plein temps
  • 1 civiliste

www.fermedubonheur.ch