Adhésion à Agritourisme Suisse

 

Adhésion à Agritourisme Suisse

Vous êtes un prestataire proposant une offre d’hébergement en agritourisme en Suisse et vous n’êtes pas encore membre d’Agritourisme Suisse?
Profitez d’une vaste gamme de prestations de marketing, de coopérations stratégiques (p. ex. Suisse Tourisme) et d’une présence internet attrayante. Vous trouverez l'ensemble de la gamme de prestations d’Agritourisme Suisse dans l’aperçu des prestations. Agritourisme Suisse s’engage par ailleurs pour que les condition-cadres politiques soient améliorées en permanence pour nos prestataires.

 

Avons-nous éveillé votre intérêt? Mettez-vous en relation avec votre organisation faîtière Agritourisme Suisse – par téléphone 031 359 50 30 ou par email à info[at]myfarm.ch. Nous nous réjouissons d'ores et déjà de votre contact!

 

Nous recommandons le module "Bienvenue à la ferme" des services cantonaux d'agriculture ou une consultation personnelle sur l'exploitation http://www.agrotourismusberatung.ch aux personnes intéressées à se lancer dans l'agritourisme.  


 

 

 

 

 

Dépôt d’un permis de construire / Changement d’affectation en vue d’une nouvelle offre agritouristique

 

La motivation des familles paysannes à développer une activité agritouristique varie d’une exploitation à l’autre. Elles ont cependant un point commun qui prend ici toute son importance : le sens de l’hospitalité ! En accueillant vos hôtes avec plaisir, de manière intentionnée et d’humeur égale malgré les contrariétés de la vie quotidienne, vous leur permettez de découvrir un métier aux multiples facettes passionnantes tout en ayant la satisfaction d’être un hôte reconnu et apprécié de tous.

 

Tout n’est question de temps, de patience et de moyens …

 

Le document „Je me lance dans l’agritourisme“, élaboré par AGRIDEA et Agritourisme Suisse, informe de manière très complète sur les différentes procédures nécessaires pour développer une activité en agritourisme, dont les exigences légales sont résumées ci-dessous :

 

1)      Les conditions légales selon art. 24b LAT et 700.1 Art. 4040 OAT doivent être remplies.

2)      Des dispositions supplémentaires peuvent s’y ajouter en fonction des directives cantonales.

3)      Une exploitation agritouristique du même canton pourra éventuellement être en mesure de fournir des informations sur le déroulement de la procédure d'autorisation.

4)      Il est important d’informer sa propre commune du projet. Renseignez-vous sur les conditions à remplir, les autorisations à obtenir et les taxes à prévoir (taxes de séjour et autres).

5)      Faites très tôt appel aux experts de l’établissement d’assurance contre l’incendie de votre canton.

6)      Déposez le permis de construire et la demande de transformation auprès des instances officielles en matière d’aménagement du territoire. Même si le nouveau local ne nécessite pas de mesures de construction, une autorisation de changement d’affectation sera requise pour l’activité agritouristique.

7)      Accompagnez votre dossier d’un concept clair et transparent (situation de départ, idée, données personnelles, formation, exploitation, motivation, offre détaillée, infrastructures, marketing, financement, planification, analyse SWOT, plans.)

8)      Pour toute nouvelle construction ou transformations de locaux de stockage, cuisines ou salles de transformation, veuillez consulter le service d’hygiène et appliquer les règlements en vigueur (ventilation, matériel, moustiquaires, etc.)

9)      En cas de refus de permis:

a)       Identifier clairement les raisons pour lesquelles la demande a été refusée

b)      Faire de nouvelles propositions et rechercher des solutions créatives

c)       Invitez toutes les personnes concernées à un entretien sur l‘exploitation

d)      Présentez vos propres arguments de manière constructive et objective (mettez de côté le plan émotionnel !)

e)      Partagez vos propres expériences, votre formation et votre savoir-faire en matière d’accueil 

f)        Renseignez-vous sur ce qui est nécessaire pour faire approuver le projet

g)       Existe-t-il une base juridique pour le refus?

h)      Ne pas abandonner immédiatement. Souvent ce sont des associations qui font opposition (protection du patrimoine, WWF, etc.).

10)   Déposer une nouvelle demande basée sur les connaissances acquises

 

En cas d’octroi du permis, veuillez noter ce qui suit : Il est important d’assurer votre offre auprès de la compagnie d’assurance responsabilité civile d’entreprise. Il est également recommandé d’appliquer le concept de sécurité Agri-top du Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA). Les exploitations pratiquant la distribution ou la vente de denrées alimentaires doivent en outre être enregistrées auprès de l’office cantonal de la consommation.